03-12-2016 11:53 PM Jerusalem Timing

Les USA promettent qu’Israël maintiendra sa "supériorité militaire" (Panetta)

Les USA promettent qu’Israël maintiendra sa

Mais refusent toujours de donner leur feu vert pour un bombardement contre l’Iran

Leon Panetta et Benjamin NetanyahouLes Etats-Unis fourniront "tout le soutien nécessaire" afin qu'Israël maintienne sa "supériorité militaire" face à ses ennemis, a promis mardi le secrétaire américain à la Défense Leon Panetta, en évoquant le programme nucléaire iranien.
  

"Les Etats-Unis apporteront tout le soutien nécessaire à Israël pour qu'il maintienne sa supériorité militaire sur tout pays ou coalition de pays, ainsi que sur des acteurs non étatiques", a affirmé le patron du Pentagone devant l'American Israel Public Affairs Commitee (Aipac), principal lobby pro-Israël aux Etats-Unis.
  

L'aide militaire américaine à Israël requise cette année par le président Barack Obama est de 3,1 milliards de dollars, contre 2,5 milliards lors de son arrivée au pouvoir en 2009, a affirmé M. Panetta, expliquant qu'en 10 ans, ce sont 30 milliards de dollars d'aide militaire que Washington s'est engagé à fournir à Israël.
  

Lors de sa prise de parole devant l'Aipac, le ministre de la guerre américain a rappelé que les matériels militaires fournis par les Etats-Unis à Israël étaient "limités seulement à nos plus proches alliés et partenaires".
Défense antimissile, futur avion de chasse furtif F-35: Leon Panetta a passé en revue certains armements destinés à assurer la supériorité qualitative de l'armée israélienne par rapport aux autres pays de la région.
Il s'est en revanche gardé d'évoquer les bombes anti bunkers américaines que de nombreux experts jugent nécessaires pour détruire les installations nucléaires souterraines du site de Fordo en Iran.
  

Dénommées MOP (massive ordnance penetrator), ces bombes conventionnelles de 13 tonnes, dont plus de 2,3 tonnes d'explosifs, sont dotées d'un pouvoir pénétrant suffisant pour détruire des installations profondément enterrées, jusqu'à 60 mètres selon des observateurs qui doutent qu'Israël dispose d'une telle capacité.
  

Evoquant le programme nucléaire iranien duquel il s'est entretenu lundi à Washington avec le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, le chef du Pentagone a réaffirmé qu'"il n'y a pas plus grande menace pour la sécurité d'Israël et de la région tout entière -et donc pour les Etats-Unis- qu'un Iran doté de l'arme nucléaire".
"Nous n'avons pas de politique d'endiguement, nous avons une politique visant à empêcher l'Iran d'acquérir des armes nucléaires", a réaffirmé M. Panetta, faisant écho aux déclarations du président Obama dimanche devant l'Aipac et lundi lors d'un entretien avec M. Netanyahu.
 "Le président a été clair, les Etats-Unis ne bluffent pas", a-t-il déclaré. 
  

Lors de sa visite à Washington qui s'achève mardi, Benjamin Netanyahu a affirmé que sa "responsabilité suprême, en tant que Premier ministre israélien, est de veiller à ce qu'Israël reste maître de son destin".

Dimanche, M. Obama avait critiqué de façon à peine voilée la multiplication des menaces israéliennes d'attaquer l'Iran. "On parle trop de guerre", avait-il estimé devant l'Aipac. 
  

Selon des analystes israéliens, M. Netanyahu espérait obtenir du président Obama lors de cette rencontre une promesse d'opération militaire américaine contre l'Iran ou à défaut, un accord tacite pour une attaque israélienne.