21-09-2021 02:43 AM Jerusalem Timing

Intervention militaire turque possible en Syrie sans l’aval de l’Onu

Intervention militaire turque possible en Syrie sans l’aval de l’Onu

Ankara "usera de tous ses droits découlant du droit international", menace Erdogan.

Le quotidien turc Milliyet a révélé lundi que la Turquie envisage d’intervenir militairement en Syrie sans l’aval de l’Onu.

Citant des sources civiles et militaires bien informées, le quotidien a révélé que la Turquie accueille actuellement 25.000 réfugiés syriens dans des camps réparties sur trois provinces, une opération coûteuse, selon le Premier ministre, Recp Tayeb Erdogan.

Deux développements sur le terrain pourraient  accélérer cette intervention, poursuit le quotidien:

1-« Ankara interviendra pour établir des zones tampon ou des couloirs humanitaires si le nombre des réfugiés syriens dépasse les 50000 personnes ».

2-« Ankara ne restera pas silencieuse, si le régime commet des massacres dans la ville Alep, qui constitue une ligne rouge pour la Turquie ».

Selon des experts turcs, la Turquie pourrait avoir recours à l’installation des frontières politiques, dont la largeur dépassera de 500 à 2 Kilomètres les frontières géographiques entre les deux pays.


Erdogan met en garde

Erdogan en ChineDans ce contexte, Erdogan a promis d'agir sur les "tirs provenant de Syrie sur un camp de réfugiés syriens situé en Turquie". "Il s'est produit une très claire violation de la frontière, c'est avérée (...) Nous prendrons évidemment les mesures nécessaires", a-t-il dit à la presse à Pékin, où il se trouve en visite, selon l'agence de presse turque Anatolie.


M. Erdogan a déclaré que son pays "usera de tous ses droits découlant du droit international", sans donner plus de précisions.


La tension est brusquement montée lundi à la frontière entre la Turquie et la Syrie, où des "tirs en provenance de Syrie" ont fait des blessés sur le sol turc, un incident qui est intervenu à la veille d'une visite de l'émissaire international pour la Syrie, Kofi Annan, qui doit visiter ce mardi des camps de réfugiés syriens dans le sud de la Turquie.

Source: As-Safir + Agences