24-05-2019 03:55 PM Jerusalem Timing

Le tueur de Norvège "sain d’esprit", selon une contre-expertise

Le tueur de Norvège

Anders Breivick, auteur du carnage peut être heureux, lui qui se targue d’avoir sciemment et en toute conscience préparé le meurtre de près de 80 personnes l’été dernier.


En Norvège, une contre-expertise psychiatrique d'Anders Behring Breivik a conclu à sa responsabilité pénale, contrairement aux résultats de la première expertise officielle qui avait estimé l'an dernier que l'auteur du meurtre de 77 personnes le 22 juillet 2011 était psychotique.

Anders Behring Breivik

Le rapport remis mardi par deux psychiatres, Terje Toerrissen et Agnar Aspaas, au tribunal d'Oslo, est en tout point contraire aux conclusions de leurs collègues qui avaient examiné le tueur l'automne dernier et diagnostiqué une "schizophrénie paranoïde".

"Anders Behring Breivik ne souffre pas de psychose, il est donc responsable pénalement de ses actes", lit-on dans le communiqué de presse du tribunal, reposant sur la contre-expertise.

Le 22 juillet 2011, Breivik a tué 77 personnes, essentiellement des adolescents, en ouvrant le feu sur des centaines de jeunes travaillistes réunis en camp d'été sur l'île d'Utoeya, juste après avoir fait exploser une bombe près du siège du gouvernement.

Cet extrémiste de droite aujourd'hui âgé de 33 ans avait préparé ses attaques pendant neuf années, y écrit même « un manifeste », dans le but de diffuser ses idées extrémistes. Il se voit comme un combattant politique résolu à mettre fin à ce qu'il appelle l'islamisation de l'Europe. Il ne veut surtout pas passer pour un fou et entend bien se servir de son procès qui s'ouvrira lundi comme d'une tribune; lui qui se veut un héros de l'humanité.

Sources: agences