18-07-2019 05:32 AM Jerusalem Timing

Des photos inédites qui racontent la libération du sud-Liban en 2000

Des photos inédites qui racontent la libération du sud-Liban en 2000

Sayed Nasrallah chez le président Emile Lahoud, ou au camp de Khiam un libanais du Sud -ex-député- qui a couru plusieurs Km pour arriver à son village et une animatrice qui revèle sa véritable identité,le jour de la libération..

Le président Emile Lahoud et Sayed Hassan Nasrallah

 

Cette photo de l’ex-chef de l’État libanais Emile Lahoud avec le secrétaire général du Hezbollah Sayed Hassan Nasrallah date de juin 2000, c’est-à-dire a peine un mois après le retrait israélien du Liban. Le président l’expose précieusement dans son salon. ce jour-là, il avait enfreint le protocole lorsqu’il est sorti l'accueillir en personne. 

C’était sa deuxième rencontre avec lui : la première avait eu lieu en 1997, alors qu’il était encore chef d’état-major. Il s’était rendu chez le commandant de la résistance pour lui présenter ses condoléances pour le martyre de son fils Hadi, tué dans une opération de résistance contre l’ennemi sioniste.

Etant toujours président durant la victoire du Liban contre Israël en 2006, pour ceux qui se plaisent à l'appeler le "président des deux victoires", il répond humblement: " j'ai vraiment eu de la chance de les avoir vécus"... 

 

 Sayed Hassan Nasrallah au camp de KhiamSayed Nasrallah dans le camp de Khiam. Il l’avait visité lors d’une tournée clandestine au Liban sud après la libération. Dans cette photo, il se trouvait devant la cellule dans laquelle la célèbre détenue Souha Béchara était emprisonnée. Incarcérée depuis 1988 pour tentative d’assassinat contre le chef de l’armée collaboratrice le général Antoine Lahad), elle avait été libérée un an  avant la libération.

Cette prison qui avait été témoin des sévices infligés aux résistants libanais a été libérée le 24 mai, le dernier jour du retrait. Depuis, elle devint un site de visite incontournable par des centaines de milliers de personnes, venus visiter cette terre libanaise qui infligea à l'ennemi sioniste sa défaite la plus humiliante. Durant la guerre 2006, Israel l’a réduit en pièces. Sans pour autant réaliser sa victoire espérée...

 

Cette jeune femme voilée est une animatrice de radio bien connue au Liban. Nayla Zein a été contrainte à quitter sa localité Bint-Jbeil au sud Liban par l’armée collaboratrice de Lahad à la moitié des années 80 du siècle dernier.

Elle venait de porter le voile et les collaborateurs l’ont menacée.

Pendant longtemps, pour les auditeurs de la Radio Imane puis celle de Nour, elle était connue sous le pseudonyme Zaynab (par crainte que ses parents ne soient persécutés). Ce n’est que ce 23 mai 2000, jour de son retour fatidique qu’ils découvrirent sa véritable identité. Et Zaynab devint Nayla...

 

 

L'ancien député Nazih MansourL’homme à la chemise blanche qui est en train de courir n’est autre que l’avocat et ancien député du bloc parlementaire du Hezbollah Nazih Mansour. Il était invité à un déjeuner dans la ville de Nabatiyeh lorsqu’on l’a informé que les Israéliens ont commencé leur retrait, en catimini. Sans perdre de temps, il se rend au point de contrôle de la Finul. Malgré l’interdiction des soldats onusiens,  lui et d’autres enfoncèrent le portail. Dans une course inlassable, racontent les médias, il poursuivit son chemin vers son village, Taybé qui se trouve à 3 Km de la Palestine occupée. Il en fut de même pour des milliers de libanais sudistes ce jour-là. Pour lui, “ ce jour-là fut une nouvelle naissance”...

 

Photos et informations prises du journal Al-Akhbar