05-12-2021 01:58 PM Jerusalem Timing

Film ant-Islam: la France continue d’interdire les manifestations

Film ant-Islam: la France continue d’interdire les manifestations

Le Vatican a déclaré que "la publication des caricatures sur le prophète Mohammad est une provocation voire c’est comme verser de l’huile sur le feu ".

Aprés la diffusion du film diffamatoire du prophète Mohammad (P), à travers lequel les Etats-unis ont montré le vrai visage " de leur liberté d'expression discriminatoire" , voici la France qui semble vouloir concurrencer le rôle du Grand  Satan longtemps joué par les Etats-unis, avec la publication de caricatures par une revue satirique française (qui ne mérite même pas qu'on mentione son nom) sur le messager de Dieu (P), méprisant ainsi les sentiments d'indignation de millions de musulmans à travers le monde!

Pis encore..

Non seulement, l'Etat français pratique la politique de deux poids de mesures dans l'exercice de la liberté d'expression notamment entre antisémitisme et islamophobie! Mais en plus, il prive ses citoyens musulmans de leur doit de manifester ... 


Ainsi, une manifestation prévue samedi devant la Grande Mosquée de Paris pour protester contre le film "Innocence of Muslims" ("L'Innocence des musulmans") a été interdite par la préfecture de police de Paris, a-t-on appris jeudi de source policière.
  
Un particulier avait déposé à la préfecture une demande de manifester samedi devant la Grande mosquée de Paris, selon une source religieuse. Le préfet de police a signé un arrêté signifiant à l'intéressé l'interdiction de cette manifestation, a précisé la source policière.
  
"Si l'organisateur maintient cette manifestation", il "risque six mois d'emprisonnement et 700 euros d'amende", a ajouté cette source, qui n'a pas précisé la qualité de l'organisateur de la manifestation parisienne.

Cela dit, la France a décidé de fermer ses ambassades et ses écoles dans certains pays musulmans par mesures de précaution sans doute ou peut-être a-t-elle réalisé  (un peu tard!) de la gravité de la situation dans laquelle elle s'est enlisée, sans pour autant vouloir l'avouer!

Or, la publication de caricatures de Mohammad (P)  a provoqué de nouvelles protestations dans le monde musulman..

En Iran, des centaines d'étudiants iraniens ont protesté  devant l'ambassade de France à Téhéran, criant mort à l'Amérique, mort à Israël et mort à la France. Ils ont été maintenus à distance de l'ambassade par un important dispositif policier. Ils se sont dispersés sans incident au bout de deux heures à la demande des forces de l'ordre, après avoir brûlé deux drapeaux américain et israélien. L'ambassade avait été fermée par précaution.

 

En Afghanistan, des centaines d'Afghans ont manifesté dans une banlieue de la capitale afghane, Kaboul, scandant "Mort à la France, mort aux Etats-Unis"!
  
Dans un secteur avoisinant, des centaines d'autres manifestants scandaient "Mort aux Etats-Unis", "Longue vie à l'islam, longue vie à l'Afghanistan".
  

  
Au Pakistan, des milliers d'étudiants, pour la plupart armés de bâtons, ont manifesté  à Islamabad  provoquant des échauffourées avec la police qui ont fait au moins 11 blessés, selon la police et les services de secours.
  
"Au moins cinq policiers ont été blessés par des pierres lancées par des étudiants", a indiqué un haut responsable de la police locale, Mir Waiz.
  
La police a en retour utilisé des gaz lacrymogènes et tirs de sommation pour disperser les manifestants qui tentaient de parvenir à l'enclave diplomatique, un périmètre très sécurisé où sont installées de nombreuses ambassades, dont celles des Etats-Unis, de France et du Royaume-Uni .
  
Six manifestants ont également été légèrement blessés, a de son côté précisé un responsable des services de secours, Jehanzeb.

C' est la première fois que cela provoque des échauffourées à Islamabad.
  
Les tirs de sommation de la police n'ont pas réussi à disperser les manifestants, qui sont ensuite revenus lui jeter des pierres, en réclamant des sanctions contre les Américains qui "blasphèment" contre l'islam.
 

A Singapour , l'accès au film islamophobe a été bloqué à la demande des autorités.
  
Les tentatives visant à visionner sur le site de partage de vidéos YouTube le film L'Innocence des musulmans" ainsi que les clips reliés, faisaient apparaître un écran noir où l'on pouvait lire : "Ce contenu n'est pas disponible dans votre pays en raison d'une demande de retrait du gouvernement".
 
YouTube, détenu par l'américain Google, a déjà bloqué l'accès au film controversé dans de nombreux pays, dont la Malaisie et l'Indonésie voisines, pays musulman le plus peuplé de la planète, aux côtés de l'Inde et de l'Arabie
Saoudite.
  
D'autres pays comme le Pakistan, l'Afghanistan et le Soudan ont bloqué d'eux-mêmes l'accès au film.

Pour sa part le Vatican a estimé que la publication des caricatures sur le prophète Mohammad est une provocation voire c'est comme verser  de l'huile sur le feu .

« Publier des images très polémiques c’est comme verser de l'essence sur le feu après l'assassinat de l'Ambassadeur américain en Libye, et la mort de plusieurs personnes lors de manifestations violentes et les menaces terroristes d'Al-Qaïda », précise le quotidien officiel du Vatican L’ Osservatore Romano.

Le Pape Benoît XVI, qui vient de rentrer d'un voyage au Liban, a déclaré ce mercredi « qu'il est temps que les musulmans et les chrétiens se réunissent pour lutter ensemble contre la violence et la guerre ».

 

De son côté, le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon a déclaré que le film anti-islam,  est "scandaleux" et
"honteux"!

La liberté d'expression est un droit "inaliénable" qui doit être protégé, à condition qu'elle ne heurte pas les croyances et les valeurs des autres, a-t-il estimé mercredi devant des journalistes, au siège des Nations unies à New York.
  
"Quand certains utilisent cette liberté d'expression pour provoquer ou humilier d'autres personnes dans leurs valeurs et leurs croyances, alors elles ne peut plus être protégée de la même manière", a-t-il ajouté.
  
"La liberté d'expression, qui est un droit fondamental et un privilège, ne doit pas être utilisé abusivement, par un acte aussi scandaleux et honteux", a-t-il ajouté à propos du film "L'Innocence des musulmans".
    

  
.