03-12-2016 11:53 PM Jerusalem Timing

Ryad finance les opérations du Mossad visant à éliminer les savants iraniens

Ryad finance les opérations du Mossad visant à éliminer les savants iraniens

C’est ce qu’a révélé la radio israélienne citant le journaliste américain Barry Lando.

Barry LandoLe journaliste américain d’investigation, Barry Lando, a révélé que l'Arabie saoudite finance les opérations du Mossad contre l'Iran et notamment l’assassinat des savants nucléaires iraniens, c’est ce qu’a rapporté samedi la radio israélienne.

Citant des sources proches des autorités d’occupation israéliennes, Lando affirme que  "les autorités saoudiennes et le Mossad collaborent très étroitement sur le dossier nucléaire".

Et de préciser, "Riyad a octroyé un milliard de dollars pour financer les attentats contre les savants iraniens".

Plusieurs scientifiques iraniens ont été victimes ces dernières années d'attentats ou de disparitions inexpliquées, que Téhéran a imputés à Israël et aux puissances occidentales accusés de chercher à freiner l'avancée du programme nucléaire iranien.

Le 12 janvier 2010, un physicien nucléaire internationalement reconnu, Massoud Ali Mohammadi, enseignant à l'université de Téhéran et travaillant pour les Gardiens de la Révolution, est tué par l'explosion d'une moto piégée devant son domicile à Téhéran. Un homme accusé de ce meurtre pour le compte d'"Israël" est condamné à mort par la justice iranienne, en août 2011.

Le 29 novembre 2010, Majid Shahriari, fondateur de la Société nucléaire d'Iran et "en charge d'un des grands projets de l'Organisation iranienne de l'énergie atomique" (OIEA), est tué à Téhéran par l'explosion d'une bombe placée contre sa voiture à l'aide d'un aimant.

Le même jour, un autre physicien nucléaire, Fereydoun Abbassi Davani, est visé par un attentat dans des conditions identiques alors qu'il se garait devant l'université Shahid Beheshti à Téhéran, où les deux hommes enseignaient. Ce dernier, simplement blessé, est devenu depuis le chef de programme nucléaire iranien.

Le scientifique Mostafa Ahmadi RoshanLe 23 juillet 2011, le scientifique Darioush Rezainejad, travaillant sur des projets du ministère de la Défense, est tué par balles par des inconnus à moto à Téhéran. Les médias iraniens qui l'ont tout d'abord présenté comme un spécialiste de physique nucléaire, l'ont ensuite qualifié de simple "étudiant en maîtrise d'électricité". L'Iran accuse Israël et les Etats-Unis d'être derrière le meurtre.
Le 1er août 2011, une source des services d'espionnage d'Israël citée dans l'édition en ligne de l'hebdomadaire allemand Spiegel, indique que cet assassinat a été piloté par "Israël".

Le 11 janvier 2012, le scientifique Mostafa Ahmadi Roshan, travaillant sur le site de Natanz, dont il était le vice-directeur pour les affaires commerciales, est tué lors de l'explosion d'une bombe magnétique placée sur sa voiture, près de l'université Allameh Tabatabai, dans l'est de Téhéran.