16-06-2019 09:30 AM Jerusalem Timing

En images, l’Arabie Saoudite détruit les sites islamiques

En images, l’Arabie Saoudite détruit les sites islamiques

Sous prétexte d’élargir la mosquée du prophète,plus de 95% des sites archéologiques islamiques ont été détruits.

Les autorités saoudiennes sont en train d’élargir la mosquée du prophète, mais au détriment des autres sites et mausolées islamiques !

C’est ainsi qu’à la place des mosquées et des sites datant de l’époque du prophète de l’Islam Mohammad (PSSL), ont été construits des hôtels luxueux, des tours résidentiels, et des centres commerciaux.

Dans un rapport intitulé « L’Arabie Saoudite détruit au bulldozer l’histoire de l’Islam », le journal britannique Independent souligne que le projet d’élargissement de la mosquée du prophète sera entamé juste à la fin du pèlerinage et déplore l’absence de plans visant à protéger les sites historiques.

A l’ouest de la mosquée du prophète figurent par exemple le tombeau d’Omar et celui d’Abou Bakr. Seront-ils tous détruits pour pouvoir y construire « la plus grande mosquée du monde » ?

Rappelons que 95% des sites islamiques anciens à la Mecque et à Médine ont été déjà détruits ces deux dernières décennies. Certains de ces sites datent de plus de 1000 ans, selon l’institut du Golfe arabe basé à Washington.

Le rapport de l’Independent accuse les dirigeants saoudiens, adeptes de l’école wahhabite, d’encourager ces agissements puisqu’ils pensent que la visite de ces sites incite à « l’association à Dieu ».

Le projet d'élargissement de la mosquée du prophète

Le journal britannique s’exclame du fait que les autorités saoudiennes, qui se révoltent contre toute atteinte au prophète Mohammad (PSSL), ont transformé la maison de son épouse, la sainte Khadija en toilettes publiques.

Elles ont détruit par ailleurs les cinq ou sept mosquées qui témoignent de la bataille d’al Khandaq, et bombardé aux dynamites une mosquée à la Mecque du temps du prophète.

Alors que certains Saoudiens trouvent dans l’élargissement de ces deux villes un besoin vital pour pouvoir accueillir 1,6 millions de musulmans, les habitants de la Mecque et de Médine ne cachent pas leur colère face à ce qui se passe. Sachant que de nombreuses familles ont été expulsées malgré elles, de leurs maisons, situées sur la ligne de transport. 

Orfan Allaoui, directeur exécutif de l’institut des recherches du patrimoine islamique, s’est dit très inquiet du projet d’élargissement. 

« Personne ne peut nier que la Médine a besoin d’être élargie, mais les autorités peuvent adopter d’autres mesures qui protègent les sites archéologiques islamiques. Malheureusement, ils veulent tout détruire», a dit Orfan, qui enquête sur les destructions des sites archéologiques islamiques depuis une décennie.

Interrogé par le journaliste de l’Independent qui a rédigé l’article, l’ambassade saoudienne à Londres et le ministère saoudien des affaires étrangères ont refusé de répondre à ses renseignements.

maison de Sayeda Khadija les travaux autour de la maison de sayeda Khadija

La maison de Sayeda Khadija, épouse du prophète Mohammad (PSSL) a été bien délimitée par les autorités saoudiennes et ensuite détruite

Un architecte et un archéologue saoudien, connu pour Sami Ankoni, a révélé avoir adressé un rapport aux autorités saoudiennes les informant que les travaux de construction de toilettes publiques se font sur le lieu de la maison du prophète Mohammad et de sayeda Khadija. Les autorités ont fait la sourde oreille aux avertissements d’Ankoni, prétendant que le fait de garder cette maison favorisera l’association en Dieu ! c’est ainsi que la maison du prophète est devenue de nos jours des toilettes publiques réservées aux pèlerins.


 

 Le cimetière de Baqihle cimetière de Baqih avant sa destructionle cimetière détruit

Le cimetière d'al Baqih dans lequel sont enterrés quatre des douze imams du chiisme, de la descendance du prophète

lieu de la naissance du prophète Lieu de la naissance du prophète (PSSL) durant les travauxLe lieu de la naissance du prophète transformé en bibliothèque

Le lieu de la naissance du prophète Mohammad (PSSL) transformé en bibliothèque. Le point rouge est le lieu exact de sa naissance