18-06-2019 12:25 AM Jerusalem Timing

Les atouts de force de la résistance palestinienne

Les atouts de force de la résistance palestinienne

La résistance palestinienne a créé la surprise chez l’ennemi sioniste à travers le recours à de nouvelles armes

La bande de Gaza est l’une des zones les plus peuplées du monde avec une superficie de 360 km2 seulement. Toutefois, cette petite région a pu une fois de plus saper l’équilibre de force avec l’ennemi sioniste, et en imposer un autre.

Il y a quelques jours, des roquettes antichar palestinienne de type Cornet sont entrées pour la première fois en action. De fabrication russe, cette roquette a pulvérisé complètement un véhicule militaire israélien, adressant un message clair au gouvernement israélien contre toute incursion terrestre dans la bande de Gaza.

La deuxième surprise de la résistance palestinienne fut le lancement de la roquette balistique sol-sol Fajr-5. Fabriquée par la République Islamique d’Iran, cette roquette est de moyenne portée, et peut atteindre des cibles à une distance de 110km. C’est la ville de Tel Aviv, au nord de Gaza qui en a été la cible. Cette même roquette est non seulement capable d’atteindre la ville d’Hertziliya située au nord de Gaza, mais aussi la ville occupée d’alQods, si elle est lancée en direction du nord-est, et la région de Dimona au Sud-Est.

Mais ce qui est le plus important de toutes ces cibles, ce sont les bases militaires, telles que Zikim à l’est de gaza, Hetzarim près de Bir Sabeh, la base aérienne Ramone, le réacteur nucléaire de Dimona au sud Est, et l’aéroport militaire de Nabatim.

Passons à la liste d’innombrables colonies qui peuvent être désormais sous les tirs des roquettes de la résistance. On en cite celles les plus importantes : Bir Sabeh, Ovakim, Netivot, Kiryat Gat, Ashkelon, Rosh Ha Ein, Sderot et Goush Dan au nord, des colonies habitées par deux millions d’Israéliens. Elles regroupent des centres industriels et commerciaux.

Par ailleurs, un million 500 mille colons sionistes habitent à 40 km de Gaza, ils ont été contraints de rester dans les abris.
Côté israélien, on déplore l’inefficacité flagrante du système de défense anti-missile dôme d’acier, qui a couté des dizaines de millions de dollars. Ce dôme d’acier n’a pu intercepter qu’un nombre limité de roquettes, dont des centaines se sont abattues sur les colonies, selon les déclarations des responsables militaires israéliens.

Sachant que ce système antimissile n’opère que sur un périmètre dépassant les 7 km, exposant toutes les colonies jouxtant la bande de Gaza aux salves des roquettes de la résistance palestinienne.

 ( à partir d'un reportage de la télévision Almanar)