26-02-2024 10:53 PM Jerusalem Timing

La réconciliation turco-israélienne a permis les raids israéliens contre la Syrie

La réconciliation turco-israélienne a permis les raids israéliens contre la Syrie

C’est ce qu’ont affirmé des responsables politiques et sécuritaires israéliens.

La réconciliation turco-israélienne a permis les raids israéliens contre la SyrieDes responsables politiques et sécuritaires israéliens ont déclaré que la fin de la crise dans les relations entre « Israël » et la Turquie, et la réconciliation entre les deux pays, étaient parmi les raisons ayant permis à « Israël » de déclencher des raids contre des cibles syriennes ces derniers jours.

Yediot Aharonot, relayé par arabic-upi,  a rapporté dans son édition de ce mardi, par la voix des responsables politiques et sécuritaires israéliens, que "les excuses présentées par Benyamin Netanyahu à la Turquie pour l’assassinat de neuf activistes turcs ayant participé à la flottille humanitaire pour Gaza, a permis à Israël d’agir avec une plus grande liberté dans le Nord sans craindre un éventuel affrontement avec la Turquie".

"La réconciliation israélo-turque mènera à une coopération d’avenir dans la région contre l’Iran et les parties terroristes", ont ajouté les responsables israéliens.

Ils ont encore signalé que cette réconciliation a contribué au soutien important obtenu par « Israël » par la communauté internationale, s’agissant des raids qui lui sont imputés, notamment par les Etats-Unis, la Grande Bretagne et l’Allemagne, qui ont admis ouvertement le droit d’ « Israël » à l’auto-défense. 

L’aviation de guerre israélienne a déclenché des raids contre des cibles en Syrie à l’aube de dimanche, et dans la nuit de jeudi à vendredi sous prétexte d’avorter des opérations de transfert d’armes iraniennes de la Syrie au Hezbollah.

Par ailleurs, les journaux israéliens ont déclaré mardi qu’Israël et la Turquie sont sur le point de signer un accord relatif aux dédommagements des familles des neuf activistes turcs, tués par la marine israélienne, pendant l’assaut israélien contre la flottille de la liberté destinée à briser l’embargo contre Gaza en mai 2010. 

Une délégation turque avait rencontré une délégation israélienne au ministère des Affaires étrangères israélien pour parachever l’examen de la valeur de l’indemnisation financière.

Les responsables israéliens ont indiqué que le montant des indemnités n’a pas été fixé, mais selon les estimations israéliennes, il avoisinera les 5 à 6 millions de dollars. En contrepartie, la Turquie s’engagera à annuler le recours contre les soldats israéliens accusés d’être impliqués dans l’assaut contre la flottille de la liberté et l’assassinat des activistes turcs.

La partie turque s’est engagée à opérer un amendement au niveau de la loi donnant la possibilité aux autorités turques d’interdire aux citoyens turcs d’intenter des recours contre les soldats et les officiers israéliens à l’avenir.

Selon des informations israéliennes, l’ex-ministre de la Défense israélien est resté samedi dernier quatre heures à l’aéroport international d’Istanbul, après la coordination entre Israël et la Turquie empêchant qu’il ne soit arrêté pour son implication dans le meurtre d’activistes turcs de la flottille de la liberté.

Source: gnet.tn