27-02-2024 12:12 AM Jerusalem Timing

Syrie/conférence: Lavrov juge nécessaire la présence de l’Iran et de l’Arabie

Syrie/conférence: Lavrov juge nécessaire la présence de l’Iran et de l’Arabie

Moscou "ne comprend pas" ce qui fait scandale dans les ventes d’armes russes au autorités syriennes.

Syrie: Ban et Lavrov appellent à organiser au plus vite une conférence internationaleLe secrétaire général de l'ONU Ban Ki-Moon et le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov ont appelé vendredi à l'organisation au plus vite d'une conférence internationale sur la Syrie, afin de mettre fin à l'effusion de sang, lors d'une rencontre en Russie.

L'organisation d'une conférence internationale sur la Syrie "doit se faire aussi vite que possible", a déclaré M. Lavrov.

Celle-ci devrait avoir lieu au plus tôt car "les attentes sont élevées", a renchéri M. Ban, qui doit rencontrer dans la journée le président Vladimir Poutine.

M. Lavrov a toutefois observé qu'il était trop tôt pour avancer une date pour cette conférence, qui pourrait se dérouler à Genève comme celle tenue en juin 2012.

"Maintenant il est important de savoir qui du côté syrien va y participer, sans quoi il ne se passera rien. Il est également indispensable de se mettre d'accord sur les pays qui vont y participer", a souligné M. Lavrov.

Lavrov appelle par ailleurs à ce que l'Iran et l'Arabie Saoudite soient invités à cette conférence, considérant ces pays comme deux acteurs clés qui n'avaient pas participé à la conférence de juin 2012.

Armes russes pour la Syrie: Moscou "ne comprend pas" ce qui fait scandale

Sergueï Lavrov a déclaré par ailleurs ne "pas comprendre" le scandale provoqué par les ventes d'armes russes aux autorités syriennes, dont Moscou est l'un des derniers soutiens.

"Nous ne cachons pas que nous livrons des armes à la Syrie en vertu de contrats signés, sans violer les accords internationaux. Nous livrons avant tout des armes de défense liées au système de défense aérien. Cela n'altère en aucun cas les forces en présence dans cette région", a affirmé M. Lavrov.

La ministre israélienne de la Justice et membre du cabinet de sécurité, Tzipi Livni, a dénoncé vendredi à Jérusalem le transfert d'armes russes au régime de Damas, estimant que de telles livraisons ne "contribuaient pas à la stabilité de la région".

La Russie avait confirmé en fin de semaine dernière, quelques jours après les frappes israéliennes en Syrie, être en train de "finaliser" la livraison au régime de Damas de systèmes sol-air sophistiqués S-300, équivalents du Patriot américain.