05-12-2022 02:31 PM Jerusalem Timing

La Turquie gère les combats en Syrie via des chefs tchétchènes

La Turquie gère les combats en  Syrie via des chefs tchétchènes

Ankara est également intervenu dans la poursuite des combats sur le front occidental d’Alep que ce soit au niveau de sa planification que de l’exécution du plan ou même ..


Selon le quotidien libanais asSafir, la Turquie  dirige les batailles dans le nord de la Syrie sur deux fronts différents et l'artillerie turque a couvert l'attaque sur la ville frontalière syrienne de Kassab.

Citant une source sur le terrain, le quotidien précise que « les batailles que supervisionnent la Turquie sont en fait conduites directement par des chefs tchétchénes : ainsi  la bataille de Kassab est dirigée par le commandant militaire de la  brigade  Ansar alSham,  Abou Moussa altchétchèni, alors que la  bataille de Lirmoun à Alep est dirigée par le commandant de l 'Armée des immigrants et des ansar,  Salaheddin altchétchèni et ce  dans le but de mélangez les cartes et tenter de réaliser des victoires rapides pour couvrir les échecs  de la bataille  de la région de Hossn et celle de Yabroud , frontalières avec le Liban » .

La source a déclaré au quotidien : « les assaillants ont adopté la tactique de bombardement lourd et ont  rampé rapidement pour occuper des zones stratégiques qui leur permettent de contrôler un certain nombre de régions  avant  une  riposte de l'armée syrienne. C’est d’ailleurs ce qui s’est passé sur le front ouest  d’Alep (près du bâtiment des renseignements de l’armée de l’air), et sur le front  nord de la province de Lattaquié à la frontière turque » .

Toujours selon les mêmes sources,  « l’artillerie turque a assuré une couverture pour les assaillants afin de faciliter leurs mouvements et l’aviation turque a même participé dans les batailles puisqu’un avion turc a fait descendre un avion syrien ».

Une  source de l'opposition a confirmé, qu’ «  Ankara est également intervenu dans la poursuite des combats sur le front occidental d'Alep que ce soit au niveau de sa planification que de l’exécution du plan  ou même à travers la formation des combattants et leur équipement en armes » , ajoutant que « l'attaque sur Alep a commencé par le lancement  de plusieurs attaques de reconnaissance afin d’identifier  des points d'attaque puis en ouvrant plusieurs fronts à la fois  afin de provoquer une forme de  distraction dans la région de l'ouest  d'Alep alors que dans le même temps les militants des alNosra se sont positionnés dans la ville industrielle que  l'armée syrienne cherche à contrôler ».

Le journal a rapporté que "les assaillants avaient enregistré des progrès remarquables au cours des dernières heures, où ils étaient en mesure de contrôler la moitié nord de la ville Kassab qui longe  la frontière turque.  Alors que dans la partie sud de la ville, les comités des gens ,  les forces de défense nationale ainsi que  les unités de l'armée  se sont redéployées, faisant  du  centre-ville une place pour des affrontements violents. Cela dit,  les  factions tentent de s’emparer du point stratégique dit 45, qui conduit permet de contrôler la ville de Kassab, mais les attaques n'ont pas encore réussi à réaliser ce but ".

Il faut souligner que  « les raids répétés sur les zones frontalières syriennes avec la Turquie  n'ont pas provoqué de réaction de la partie turque, et il s’avère que des parties  internationales sont intervenues pour mettre la pression sur la partie turque afin d’arrêter le bombardement par l'artillerie ».

Enfin, une source des forces nationales syriennes de la défense a rapporté que « d’importants  grands renforts ont été acheminées à Lattaquié et dans la province de la ville de Kassab, à la suite de la mort du commandant de la Défense nationale à Lattaquié Hilal al -Assad , qui a été enterré dans sa ville natale de Qardaha, ajoutant que sa mort risque de provoquer une riposte de taille sur le champ de bataille de Kassab » .