01-10-2022 02:20 AM Jerusalem Timing

La Bosnie introduit des peines de prison pour des takfiristes en Syrie

La Bosnie introduit des peines de prison pour des takfiristes en Syrie

150 des ressortissants bosniaques ont rejoint des groupes takfiristes en Syrie.

La Bosnie, dont quelque 150 ressortissants ont rejoint des groupes takfiristes en Syrie et où une douzaine ont été tués dans le conflit local, s'est dotée mardi d'une nouvelle législation prévoyant des peines de prison pour ces takfiristes et leurs recruteurs.

Après l'adoption par la chambre basse du Parlement local, des amendements au code pénal prévoyant ces sanctions ont été adoptés mardi à l'unanimité par la chambre haute.

"Un certain nombre de nos ressortissants rejoignent des formations paramilitaires à l'étranger, individuellement ou de façon organisée", a expliqué Mirsad Djugum, un député à l'origine des changements législatifs.

"Au retour en Bosnie, ils deviennent des porte-paroles de leur propagande et incitent d'autres à partir", a-t-il ajouté.

Selon la même source, les départs sur les fronts à l'étranger sont souvent préparés par des "groupes bien organisés".

Tout ressortissant bosnien reconnu coupable d'avoir adhéré à une formation paramilitaire à l'étranger encourt désormais d'une peine d'au moins 3 ans de prison, selon le texte adopté, alors que la peine maximale n'a pas été fixée.

La peine maximale prévue par le code pénal local est de 45 ans de prison.

Des organisateurs, formateurs ou encore des financiers des takfiristes encourent des peines de douze mois à 10 ans de prison.