20-06-2021 10:52 PM Jerusalem Timing

Russie: la politique américaine a encouragé les takfiris en Irak

Russie: la politique américaine a encouragé les takfiris en Irak

"Il y a 11 ans, le président des Etats-Unis a annoncé la victoire de la démocratie en Irak, et depuis la situation s’est dégradée de façon exponentielle"..



Le  ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, a estimé que l'avancée des islamistes en Irak menaçait l'intégrité du pays et illustrait l'échec "total" de l'intervention américaine et britannique dans ce pays.

"Ce qui se passe en Irak est l'illustration de l'échec total de l'aventure qu'ont engagée avant tout les Etats-Unis et la Grande-Bretagne, et dont ils ont définitivement perdu le contrôle", a déclaré M. Lavrov, cité par les agences.

"Il y a 11 ans, le président des Etats-Unis a annoncé la victoire de la démocratie en Irak, et depuis la situation s'est dégradée de façon exponentielle", a-t-il ajouté.

"Nous avons averti depuis longtemps que l'aventure lancée par les Américains et les Anglais finirait mal", a-t-il encore déclaré, ajoutant que Moscou ne se réjouissait pas "aujourd'hui que nos pronostics se soient avérés", a-t-il dit.

   
"L'unité de l'Irak est en question. Il y a une explosion du terrorisme parce que les forces d'occupation n'ont prêté pratiquement aucune attention aux processus intérieurs, n'ont rien fait pour un dialogue national", a affirmé M. Lavrov.

 
Pour sa part, le président de la commission des relations internationales de la Douma Alexey Pushkov a déclaré  que « la politique pratiquée par les États-Unis ont conduit les takfiris à s’emparer de villes irakiennes » a rapporté l’agence d’informations russe Itar-Tass .

Pushkov écrit ironiquement sur son compte  Twitter: «Les États-Unis ont établi un système en Irak tellement « magnifique » au point qu’il a permis aux  les islamistes de s’emparer de la ville de  Mossoul et comptent s’emparer de la capitale Bagdad ».

Et de poursuivre : « Ce qui se passe en Irak est le résultat de 10 ans d'occupation américaine de l'Irak ».
   
Deux ans et demi après le retrait des troupes américaines qui étaient entrées en 2003 en Irak, les takfiris  se sont emparés de larges territoires du nord-ouest du pays face à une armée en déroute, et s'approchent de la capitale, Bagdad.
   
La Russie a régulièrement dénoncé les interventions des Etats-Unis dans le monde, en particulier dans le monde musulman, et a bloqué notamment toute sanction ou velléité d'intervention en Syrie.