01-10-2022 02:01 AM Jerusalem Timing

Gaza s’oriente vers la levée du blocus et la prolongation du cessez-le-feu

Gaza s’oriente vers la levée du blocus et la prolongation du cessez-le-feu

Lieberman favorable à une "inspection" de l’UE aux frontières de Gaza. Pour Obama, Gaza ne peut pas survivre longtemps coupés du monde.

Le cessez-le-feu à Gaza entre jeudi dans son troisième et dernier jour, « Israël » acceptant une prolongation sans conditions de cette pause des combats, mais le Hamas a affirmé qu'aucun accord n'avait été conclu lors des négociations menées au Caire pour parvenir à une trêve durable.

"Israël ne voit aucun problème à ce que le cessez-le-feu soit prolongé sans conditions", a dit un responsable à l'AFP sous couvert de l'anonymat. Interrogé sur la durée de cette prolongation, il a précisé qu'elle pouvait être illimitée.

Le chef adjoint du Hamas, Moussa Abou Marzouk, qui participe aux pourparlers indirects avec Israël au Caire a cependant affirmé mercredi soir, qu’"il n'y a pas d'accord pour prolonger le cessez-le-feu".

Les discussions pour parvenir à une trêve durable s'annoncent ardues, avec des exigences à première vue inconciliables et une multiplicité d'acteurs aux intérêts divergents.

« Israël » insiste pour la démilitarisation de Gaza. Côté palestinien on réfute totalement cette demande et exige la levée du blocus de Gaza qui est vraisemblablement en train d’être élaborée.

Lieberman favorable à une "inspection" de l'UE aux frontières de Gaza  

Dans ce contexte, le ministre israélien des Affaires étrangères Avigdor Lieberman s'est dit jeudi favorable à la présence "d'inspecteurs européens" pour contrôler les frontières de la bande de Gaza, dans une interview au journal populaire allemand Bild.

"Pas de policiers ni de soldats. Mais l'Allemagne et l'Union européenne doivent envoyer des inspecteurs à Gaza, pour contrôler les échanges des Palestiniens avec les pays voisins", a estimé Lieberman.

Selon lui, l'Union européenne "avait déjà fait cela au poste-frontière de Rafah", entre le sud de Gaza et l'Egypte, évoquant la mission Eubam lancée en 2005 et suspendue en juin 2007 après l'élection du Hamas à Gaza.

Initiative européenne pour rouvrir le point de Rafah

En fait, une réactivation de cette mission, étendue à tous les points de passage autour de la bande de Gaza, est justement à l'étude au sein de l'Union européenne et avait été évoquée la semaine dernière par la France et ce lundi par l'Allemagne.

Un texte commun entre Paris, Berlin et Londres est en projet, selon des sources au ministère allemand des Affaires étrangères.

Pour que l'UE réactive la mission, il faudrait encore "obtenir l'accord des cinq membres permanents du Conseil de sécurité", a rappelé la semaine dernière le chef de la diplomatie française, Laurent Fabius.

Obama : Gaza ne peut pas survivre longtemps coupés du monde

Le président américain a pour la première fois déclaré que les habitants de la bande de Gaza avaient besoin d'"espoir" et ne pouvaient survivre longtemps coupés du monde.

"Je n'ai aucune sympathie pour le Hamas mais j'en ai pour les gens ordinaires qui souffrent à Gaza", a renchéri Obama lors d'une allocution en clôture du sommet USA-Afrique à Washington.

L’agression israélienne contre Gaza a fait plus de 1.886 martyrs palestiniens, dont 430 enfants et adolescents, selon le ministère palestinien de la Santé. Les frappes sur trois écoles de l'ONU ont soulevé l'indignation internationale.

La guerre a aussi mis au tapis l'économie d'un territoire exigu sur lequel 1,8 million de personnes survivent au blocus imposé par « Israël ».

Les secours palestiniens menaient de front les tâches de déblaiement des rues et de recherche des corps encore prisonniers des décombres à Chajaya et Khouzaa, où une dizaine de corps ont été extirpés mercredi soir.