13-08-2022 09:37 PM Jerusalem Timing

Fisk fustige « l’hypocrisie » des Occidentaux

Fisk fustige « l’hypocrisie » des Occidentaux

Selon le journaliste britannique, les positions occidentales, notamment celles des responsables manquent de moralité.


L’éminent journaliste britannique Robert Fisk a violemment critiqué les positions « hypocrites » officielles des Occidentaux et celles de certains intellectuels, liées aux révolutions en Égypte et en Tunisie, leur reprochant de se comporter avec « les vents de changement dans les pays arabes, comme si ce sont des catastrophes ».

 «  Lorsque les Arabes veulent vivre en dignité et crient pour leur avenir, nous faisons preuve d’un manque de respect », a-t-il sermonné, estimant « qu’il n’est pas mieux d’une révolution pour dévoiler l’hypocrisie de amis ».

Selon lui, les solutions présentées par les Occidentaux à l’heure actuelle sont immorales, et se limitent à vouloir « changer les visages ».


Fisk s’en est également pris aux intellectuels invités sur les chaînes de télévision, à l’instar du français juif sioniste Bernard Henri-Levy qui a salué dans sa chronique hebdomadaire «  le courage des démocrates » tout en appelant à rester prudent, mettant en garde contre «  une situation complexe ».

Selon lui, bon nombre des intellectuels occidentaux, notamment   ceux classés (par l’essayiste français Daniel Lindenberg) parmi « les néo-conservateurs à la française », pensent sincèrement que « les Arabes sont génétiquement sous-développés ».

Fisk considère que ce jugement n’a rien de nouveau et comprend entre autre les derniers propos «  racistes » de la chancelière allemande Angela Merkel, sur «  la mort de la diversité culturelle », car il y a beaucoup de turcs en Allemagne.



«  Lorsque les arabes veulent être comme nous, et ne veulent pas nous conquérir, nous tentons de leur imposer un nouveau général entrainé par les États-Unis », a-t-il si justement diagnostiqué.