20-06-2021 02:55 AM Jerusalem Timing

Dehgan: nous n’avons pas de forces en Syrie ou en Irak

Dehgan: nous n’avons pas de forces en Syrie ou en Irak

«l’Iran est la 4ème puissance balistique, dans le monde, après les Etats-Unis, la Russie et la Chine».

Le  ministre iranien de la Défense, le général Hossein Dehghan a nié " la présence de troupes iraniennes en Syrie et en Irak", précisant qu'"il y a en Syrie et en Irak des consultants et des formateurs iraniens  qui fournissent   une assistance militaire" selon la chaine  satellitaire iranienne alAlam.

Et de poursuivre : " il est naturel pour nous que les gouvernements syrien et irakien coopèrent pour maintenir la sécurité et la stabilité de leurs pays", ajoutant que "la sécurité et la stabilité de la Syrie et de l'Irak constituent la sécurité et la stabilité de la région".

Pour ce qui est des déclarations du ministre irakien des Affaires étrangères, selon lesquelles son pays ne voit aucun inconvénient à ce que les avions iraniens prennent pour cible les positions de Daesh en Irak, le général Dehghan s'est exprimé en ces termes : "la sécurité revêt pour nous une importance majeure d'autant plus si un courant à l'extérieur de nos frontières envisage de représenter une menace pour nous. Nos lignes rouges sont la sécurité nationale et les lieux saints. Nous avons catégoriquement annoncé que les lieux saints sont les lignes rouges de l'Iran".

«Si Daesh ou tout autre courant armé tente de menacer nos lignes rouges, nous interviendrons  sans hésitation. Toutefois,  nous ne voyons aucune nécessité de le faire pour l'instant. Si le gouvernement irakien nous demande officiellement d'intervenir nous le ferons certainement» a souligné le général Hossein Dehghan, ministre iranien de la Défense.


Dahgan a par ailleurs, affirmé que «l'Iran est la 4ème puissance balistique, dans le monde, après les Etats-Unis, la Russie et la Chine».

«Parmi les pays du monde, l'Iran occupe une place importante pour ce qui est de sa capacité balistique et se situe derrière les Etats-Unis, la Russie et la Chine», , en réponse à une question sur la place balistique de l'Iran dans le monde.

«Nous avons augmenté la portée de nos missiles, en fonction des menaces éventuelles qui viseraient notre pays. Actuellement, nous envisageons d'accroître la précision de nos missiles et de les rendre furtifs», a-t-il précisé.