27-06-2022 09:11 AM Jerusalem Timing

Maduro: Washington mène une guerre économique contre Moscou et Caracas

Maduro: Washington mène une guerre économique contre Moscou et Caracas

Le baril de pétrole passe en dessous de la barre des 50 USD

Le prix du baril de pétrole vénézuélien est passé en dessous de la barre des 50 dollars, à 48 USD, un de ses niveaux les plus bas de ces dernières années, a déclaré mardi le président Nicolas Maduro, accusant les Etats-Unis de mener une "guerre du pétrole".

"Au mois de septembre (le pétrole vénézuélien) était à 95 dollars le baril, aujourd'hui 29 décembre à 48 dollars le baril, il a chuté de plus de 50 dollars", a déclaré M. Maduro lors d'un événement public.

M. Maduro a attribué cette baisse à une "guerre du pétrole" des Etats-Unis qui cherchent à affaiblir les principaux producteurs de pétrole comme la Russie et le Venezuela.

"Une guerre planifiée est en cours en vue de détruire la Russie, mais ni la Russie, ni le Venezuela ne se laisseront tordre les bras", a lancé le chef d'Etat vénézuélien cité par la chaine TV Globovision.

"Comme l'a dit le président bolivien Evo Morales, il s'agit d'une tentative de détruire le Venezuela également, de nous coloniser et de piétiner notre indépendance et notre révolution", a déclaré M.Maduro.

Bien que le Venezuela abrite les plus importantes réserves de brut au monde, ses finances sont en piteux état en raison de la baisse des cours, car le pays dépend fortement de ses revenus pétroliers, qui lui apportent 96% de ses devises.

Le brut avait terminé la semaine du 15 au 19 décembre à 51,26 USD, selon le ministère du Pétrole, qui n'a pas publié le chiffre de clôture de la semaine dernière.

Dans ses prévisions budgétaires de 2015, le gouvernement a estimé le prix du baril à 60 USD, ce qui a contraint le président à procéder à des coupes dans les dépenses.

M. Maduro a cependant affirmé que les investissements dans le secteur social seraient maintenus et que le Venezuela disposait de ressources suffisantes pour respecter ses engagements internationaux en matière de crédit.

Bien que la moyenne annuelle du prix du pétrole vénézuélien ait atteint les 91,17 USD, des analystes estiment que le déficit budgétaire dépassera les 19% du PIB et que le pays aura besoin d'un cours à 120 USD le baril pour équilibrer ses comptes.