18-08-2022 07:29 AM Jerusalem Timing

Arabie: le roi limoge Saoud al-Faiçal et désigne son fils futur prince héritier

Arabie: le roi limoge Saoud al-Faiçal et désigne son fils futur prince héritier

Les différends sur le cours de la guerre au Yémen et l’instabilité sécuritaire dans le royaume sont derrière ces remaniements ministériels

Le roi Salmane d'Arabie saoudite a remplacé mercredi son héritier au trône, le prince Moqren, par le ministre de l'Intérieur, Mohammed ben Nayef, qui était jusqu'à présent deuxième dans l'ordre de succession, a annoncé le palais royal.

"Nous avons décidé d'accepter sa demande d'être relevé de sa fonction de prince héritier", indique le palais royal dans un communiqué publié par l'agence de presse saoudienne et cité par l'AFP.

Des observateurs cités par la chaine iranienne arabophone al-Alam ont imputé ce remaniement ministériel aux différends opposant les dirigeants saoudiens en ce qui concerne le cours de la guerre Yémen et l’instabilité sécuritaire (arrestation d’une centaine de takfiristes) qui menace le royaume.

Le prince Moqren relevé de son poste

Le prince Moqren a également été relevé de son poste de vice-Premier ministre.

Le décret précise que le prince Mohammed ben Nayef a été désigné prince héritier, ainsi que vice-Premier ministre. Il conservera ses fonctions de ministre de l'Intérieur.

Son cursus comprend une formation spécialisée dans la lutte contre le terrorisme dispensée par la CIA et parachevée à l'école locale du renseignement de Taëf, selon un expert fin connaisseur des cercles du pouvoir en Arabie saoudite.

Le prince Moqren, 69 ans, est le plus jeune des 35 fils d'Abdel Aziz, fondateur du royaume saoudien. Il était devenu prince héritier après la mort du roi Abdallah auquel a succédé le 23 janvier 2015 le roi Salmane ben Abdel Aziz al-Saoud, 79 ans.

Mohammed ben Salmane futur prince héritier

Une semaine après avoir accédé au trône de la première puissance pétrolière du monde, le nouveau roi avait déjà procédé à un important remaniement gouvernemental, en limogeant notamment deux fils de l'ancien roi Abdallah, son demi-frère décédé à 90 ans.

Il avait également nommé Mohammed ben Nayef comme futur prince héritier, c'est à dire deuxième dans l'ordre de succession après le prince Moqren.

Mercredi, par décret royal, l'un des fils du roi, le prince Mohammed ben Salmane, a été nommé second dans l'ordre de succession au trône. Il conserve par ailleurs ses fonctions de ministre de la Défense.

L’ambassadeur saoudien à Washington remplace Saud al-Faisal

A l'occasion de ce nouveau remaniement, le roi a limogé le chef de la diplomatie Saoud al-Faisal. Le palais royal a annoncé que l'actuel ambassadeur d'Arabie saoudite à Washington, Adel al-Jubeir, était nommé ministre des Affaires étrangères en remplacement du prince Saud al-Faisal qui occupait le poste depuis 1975.

Le prince Saoud a été nommé conseiller et envoyé spécial du roi, tout en conservant un rôle de supervision des affaires étrangères.

Dans un autre décret, le roi a appelé la population saoudienne à "faire allégeance" dès mercredi aux princes Mohammed ben Nayef et Mohammed ben Salmane.