01-08-2021 08:26 PM Jerusalem Timing

Transfert de la flottille américaine du Bahreïn (Times)

Transfert de la flottille américaine du Bahreïn (Times)

Les responsables politiques américains sont unanimes sur le transfert de la cinquième flottille vers une autre région, à la suite des contestations populaires à Behreïn


Le quotidien britannique Times a révélé que la marine américaine cherche une nouvelle place pour ancrer sa cinquième flottille présente actuellement près des côtes bahreïnies.

Selon des sources américaines, les responsables politiques américains sont unanimes sur le transfert de la cinquième flottille vers une autre région, à la suite des contestations populaires à Behreïn, lors desquelles 32 personnes sont mortes. 

Pour ces responsables, la poursuite de l’ancrage des navires américains à quelques miles de la capitale Manama serait vue comme étant un soutien tactique de la part de Washington à la répression des autorités bahreïnies contre les partisans du changement.
Toujours selon le quotidien, citant une source proche des milieux politiques américains, « les dirigeants évoquaient la possibilité du transfert de la cinquième flottille au début des mois de mars et d’avril, puisque la plupart d’entre eux considéraient que ce qui se passait dans le pays n’était pas dans leur intérêt ».

La cinquième flottille est le signe de la forte présence américaine dans la région du Golfe. On proposait de la transférer aux Emirats Arabes Unis ou au Qatar, mais aucun des deux pays n’a la capacité de l’accueillir dans ses eaux, donc, il faudrait attendre quelques années avant de pouvoir entamer ce processus ».
Toutefois, les Emirats Arabes Unis sont les plus aptes à accueillir cette flottille parce que les forces américaines possèdent des porte-avions à Dubaï, près du port du Mont Ali. De plus, les Etats-Unis possèdent d’autres capacités militaires dans ce pays.   
 
La flottille américaine comprend 40 navires de guerre, à bord desquels travaillent 30.000 soldats. D’après ce même journal, un accord signé entre les responsables militaires stipule que la pression politique pourrait les obliger à partir et à chercher une place ailleurs.
Le transfert de la flottille des eaux régionales bahreïnies portera un coup dur au gouvernement, considéré comme étant le premier allié des Etats-Unis dans la région. Sachant que cette flottille se trouve à Bahreïn depuis les années 70 du siècle dernier.