31-01-2023 12:32 PM Jerusalem Timing

S.Khamenei : la guerre douce vise à changer l’essence et la voie du pays

S.Khamenei : la guerre douce vise à changer l’essence et la voie du pays

la "guerre douce -à la différence de la guerre conventionnelle- n’est pas perceptible ou visible et donc elle peut asséner des coups douloureux à la société si cette dernière n’est pas consciente de ses dangers"..

Le Guide suprême de la Révolution islamique, l’imam Ali Khamenei  a mis en garde contre une guerre douce menée contre la République islamique d'Iran dans le but de changer non pas son appellation, mais sa voie et son essence même..

S'exprimant au cours d'une réunion avec les directeurs de l'organisation de la radio et de la télévision iranienne, son éminence a souligné que l'ennemi veut changer les principes et les croyances du peuple iranien, mettant l'accent sur le  rôle primordial de la radio et de la télévision comme "outils médiatiques officiels  de lutte contre  cet ennemi"  et qui se doivent selon lui d'être perspicaces,  pour saboter ces plans "via des programmes scientifiques et précis".

 

La guerre douce est invisible et peut assener des coups douloureux à la société

 

 L’Ayatollah Khamenei a brossé un tableau détaillé des objectifs de la guerre douce "qui, à la différence de la guerre conventionnelle n'est pas perceptible ou visible et donc elle peut asséner des coups douloureux à la société  si cette dernière n'est pas consciente de ses dangers ou de son existence".

 

Le but de la guerre douce contre l'Iran est de changer le régime

 

Il a indiqué  que "la guerre douce ne s'attaque pas seulement à l'Iran, mais à tout ce qui concerne de prés ou de loin l'Iran, car l’objectif de cette guerre bien calculée est de changer le régime de la République islamique de l'Iran, son identité et sa voie, tout en préservant l'appellation".

"Autrement dit, il s'agit de changer son essence, de la vider de ce qui la définit, de changer ses motivations, ses slogans, ses principes  révolutionnaires. Dans le cadre de la guerre douce , l'ennemi ne s'intéresse pas à la pérennité de l'appellation République islamique ,  ce qui lui importe le plus  c'est que l'Iran puisse garantir les intérêts des Etats-Unis , du sionisme et des grandes puissances mondiales".

 

L'ennemi cherche à attirer les jeunes élites pour changer leurs croyances

 

Et de poursuivre :" Les responsables et le peuple sont les principales cibles de cette guerre douce car  l'ennemi cherche à attirer l'élite, les universitaires, les jeunes et les éléments efficaces  de la societé afin de changer leurs croyances religieuses, politiques et culturelles".

Il a indiqué que "les guerres conventionnelles renforcent  généralement  les sentiments d'unité, de patriotisme, de sacrifice alors que  dans la guerre douce, l'ennemi détruit l'esprit de sacrifice et mine la hargne de lutter contre un ennemi qui est de surcroit invisible et ce en attisant les différences".

Et d'ajouter en évoquant les manoeuvres utilisées dans une guerre douce: "l’objectif de la guerre douce consiste également à semer de fausses  idées dans l'esprit de la jeune génération, concernant le monde occidentale et surtout l’Amérique et  l’Europe, et cela en diffusant  des images séduisantes sur leurs  pays  soi-disant prospères, sécurisés et ne souffrant d’aucun problème. Tout en semant l'illusion en même temps que la situation actuelle dans notre pays est  honteuse, qu'on ne peut y réaliser de progrès et que l'avenir y est donc impossible. Le but étant de leur voler  leur vitalité, leur dynamisme, leur désir d'apprentissage et leur espoir en l'avenir. "

 

Objectifs les plus importants de la radio  et de la télévision

L'Imam Khamenei a conclu en conseillant aux présidents des agences d'information iraniennes : « en vue de parvenir à une  analyse essentielle et réaliste, il faut écrire des rapports qui comparent l'évolution de   la République islamique en Iran avec celle de certains pays de la région qui ont vécu sous la houlette des Etats-Unis durant  ces quatre dernières décennies. Car une telle comparaison révèle les conséquences de la politique de soumission et de l'abandon et met en évidence les résultats de la politique de résistance et de non-soumission ».