06-02-2023 09:03 PM Jerusalem Timing

Ahmadinejad-Révolutions arabes: les occidentaux ne font pas des actes gratuits

Ahmadinejad-Révolutions arabes: les occidentaux ne font pas des actes gratuits

Si nous nous unissons tous ensemble dans le monde arabo-islamique, il n’y aura pas de place à l’entité sioniste.

Le président iranien, Mahmoud Ahmadinejad, a favorablement accueilli la reconnaissance d’un Etat palestinien, a condition que cela « constitue un pas vers la libération de toute la Palestine ».

Dans une interview exclusive à la chaine d’AlManar, M.Ahmadinejad a souligné le fait de ne pas permettre aux occidentaux d’asseoir encore une fois leur hégémonie dans la région. Il a appelé les peuples de la région à se méfier des ingérences étrangères dans leurs affaires.

« Les occidentaux ne font pas des actes gratuits pour l’amour de Dieu et le bien de l’humanité mais en échange d’argent, du pétrole et de l’hégémonie politique ».

Le gouvernement et le peuple syrien doivent dialoguer ensemble loin de l’ingérence étrangère

S’agissant de la position iranienne envers les évènements en Syrie, le président iranien a affirmé que les occidentaux aspirent à intervenir militairement en Syrie à l’instar de la Libye.

Pour Ahmadinejad, le gouvernement et le peuple syrien doivent dialoguer ensemble pour parvenir à une entente sur les réformes.

Il a ajouté que « le peuple a le droit aux élections, à la liberté et à la justice. Ils doivent s’asseoir ensemble et ne pas permettre à l’occident de s’ingérer ».

« Quand il y a un problème entre les peuples et les responsables, ils doivent s'asseoir ensemble pour parvenir à une solution, loin de la violence. L'un ne doit pas tuer l'autre car le fait de tuer, qu'il soit commis par les uns ou les autres, sert les intérêts des sionistes ».

Mais, a-t-il précisé, "les peuples qui recherchent la liberté et la justice (...) doivent renforcer la résistance contre l'entité sioniste".

Les occidentaux ne veulent pas de réformes

« Les occidentaux ne veulent pas de réformes mais veulent diriger une guerre populaire. Ils ne soutiennent pas nos peuples, d’ailleurs les malheurs de nos peuples sont dus à leur intervention qui est pour le bien de l’entité sioniste ».

M.Ahmadinejad a en outre mis en garde contre « l’affaiblissement de la voie de résistance car cela constitue un danger pour tous et se répercutera négativement sur l’Arabie saoudite, la Turquie, et l’Egypte ».

« Nous n’avons pas été surpris de la position turque envers la Syrie et nous discutons avec nos amis turcs », a-t-il ajouté.

Bahrein: appel aux autorités à cohabiter avec le peuple et à refuser les ingérences US


Concernant le Bahreïn, le président iranien a condamné l’ingérence saoudienne, s’interrogeant sur la nécessité de cette intervention tout en appelant Ryad à considérer comme frère le peuple bahreïni.

Il a répété que « le gouvernement bahreïni et le peuple doivent s’asseoir ensemble et dialoguer », ajoutant que « l’autodétermination, la liberté et la justice sont des nécessités primaires chez tous les pays du monde…Qu’elles (les autorités) cohabitent avec le peuple et ne laissent pas aux Etats-Unis de s’ingérer ».

Relation avec l’Egypte : Si nous nous unissons ensemble il n’y aura pas de place à l’entité sioniste

Interrogé sur la relation avec l’Egypte de l’après révolution, le président iranien a réaffirmé que « quand l’Egypte et l’Iran s’assoient ensemble il n’y aura pas de place à l’entité sioniste et aux forces hégémoniques dans la région. Si nous nous unissons tous ensemble dans le monde arabo-islamique, il n’y aura pas d’intrus dans notre région ».

Nucléaire : Si les Occidentaux veulent coopérer, nous sommes prêts

S’agissant de la proposition russe pour une reprise des négociations sur le dossier nucléaire, M. Ahmadinejad a
salué les efforts de Moscou espérant qu'ils aboutiront, « tout en respectant les droits fondamentaux et l'indépendance de l'Iran, une ligne rouge à ne pas franchir », a-t-il prévenu. « Si les Occidentaux veulent coopérer, nous sommes prêts ».