27-09-2021 01:09 AM Jerusalem Timing

Des milliers de Yéménites protestent contre un an d’offensive saoudienne

Des milliers de Yéménites protestent contre un an d’offensive saoudienne

La manifestation imposante a été baptisée "l’offensive nous a unis".

Des centaines de milliers de Yéménites se sont rassemblés ce samedi dans la capitale Sanaa pour protester contre l'offensive injuste dirigée par la coalition sous commandement saoudien, une offensive qui dure depuis un an.

Un an s'est déjà écoulé et l'Arabie Saoudite n'a pas pu réaliser aucun de ses objectifs et a fait des milliers de morts.

   "Ensemble contre l'agression tyrannique saoudienne", indiquait une grande banderole affichée sur la place Sabine à Sanaa, bondée, alors que des avions de combat de la coalition survolaient les lieux, brisant le mur du son de manière à afficher leur force.

   La manifestation a été appelée par le Congrès général du peuple, le parti de l'ancien président allié aux houthis Ali Abdallah Saleh, apparu brièvement lors du rassemblement, selon un photographe de l'AFP.

   "Depuis ici, nous tendons une main pour la paix, la paix des courageux,  pour des pourparlers directs avec le régime saoudien sans passer par le Conseil de sécurité (de l'ONU)", a déclaré Saleh.

   Il a cependant appelé le Conseil de sécurité à "émettre une résolution imposant un embargo sur les armes au régime saoudien", selon l'agence de presse Saba.

   Les Houthis ont organisé une autre manifestation dans le nord de la capitale, où des milliers de manifestants ont scandé des slogans hostiles à l'Arabie saoudite et aux Etats-Unis, a précisé l'agence.

   Leur chef Abdel Malik al-Houthi s'était adressé à ses partisans dans un discours télévisé vendredi.

   "Un an après, nous constatons le résultat de cette agression. (...) Le but était d'aider et de servir le peuple yéménite. Cette aide a pris la forme (...) de génocide", a-t-il dénoncé.

   "L'agression et les agresseurs criminels ont seulement causé d'énormes dégâts à tous les niveaux dans notre pays et dans le reste de la région",   a-t-il ajouté.

L'intense campagne de raids aériens et les combats au sol n'ont permis de faire reculer les Houthis que dans le sud et les terroristes d'Al-Qaïda et du groupe wahhabite Daech (EI) ont profité du chaos pour renforcer leur présence dans le pays.

   Le conflit au Yémen a fait plus de 6.300 morts en un an, pour la moitié des civils, selon les Nations unies.

   Des organisations des droits de l'Homme ont vivement critiqué la coalition en raison du nombre de victimes civiles, exhortant les Etats-Unis et d'autres puissances mondiales à cesser de vendre des armes à l'Arabie saoudite.
    
Avec AFP