31-01-2023 11:56 AM Jerusalem Timing

L’ayatollah Khamenei met en garde contre un conflit interne à Bahreïn

L’ayatollah Khamenei met en garde contre un conflit interne à Bahreïn

Discours du guide suprême de la Révolution islamique à l’occasion de Eid alFitr.

Le guide suprême de la révolution islamique, l'ayatollah Ali Khamenei, a affirmé que "son pays n'intervenait pas dans les affaires intérieures de Bahreïn, et mis en garde contre un conflit interne dans ce pays", regrettant que "les musulmans fêtent cette année Eid alFitr dans le deuil  à cause  des terroristes qui sèment le désordre et la mort dans leurs pays et cherchent à remplacer le vrai Islam par un Faux. Sachant que ces actes terroristes sont   le résultat de la préparation des services de renseignement des USA, de la Grande-Bretagne et  de l'entité sioniste" selon la chaine satellitaire iranienne alAlam.

Son éminence  a affirmé que "la crise actuelle à Bahreïn est un autre exemple des efforts de l'ennemi pour transformer un conflit social et politique en une guerre civile".

"La République islamique d'Iran n'intervient en aucune manière dans les affaires de Bahreïn et ne le fera pas. Mais si la sagesse politique existe dans ce pays, ils ne doivent pas laisser le conflit politique se transformer en guerre interne", a mis en garde l'ayatollah Khamenei.

Il a déploré les attentats terroristes qui ont frappé la Turquie, l’Irak et le Bangladesh, ajoutant  que "les ennemis et leurs mercenaires cherchent, par des actes terroristes , à détourner l’opinion publique musulmane des leurs questions principales notamment la question palestinienne".

Et de poursuivre : " l’objectif essentiel de l’Arrogance est de mettre dans les oubliettes de l’histoire la question palestinienne.  Le combat pour la libération de la Palestine est le  combat de la Oumma islamique et non  palestinien ".

Il a insisté "sur la vigilance de la Oummah islamique envers les complots séditionnistes des ennemis", soulignant que "la première priorité de l’Arrogance mondiale et du Sionisme international est  semer la zizanie entre les Musulmans en vue de porter atteinte à l’unité islamique".

 "Aujourd'hui, il est important d'identifier la source des problèmes de la Oumma islamique et les mains cachées qui propagent le terrorisme", a-t-il déclaré.

Le Guide suprême de la Révolution islamique a estimé que "les puissances arrogantes, à leur tête  les États-Unis, sont derrière tous ces maux, et que leur but est degarantire à l'entité sioniste un environnement amicale, afin d'enterrer la question palestinienne. Or, la résistance est la seule voie qui existe pour déjouer ces complots. Il faut identifier l'ennemi et résister à ses complots".

L'ayatollah Khamenei a dénoncé  "les déclarations mensongères des gouvernements qui prétendent créer des coalitions pour combattre les terroristes alors qu'ils les soutiennent eux-mêmes". Il a rappelé "la présence de l'ambassadeur des États-Unis en Syrie dans un rassemblement de rebelles , aux premiers jours de la crise  syrienne, soulignant que " les États-Unis essayent de transformer les divergences politiques en Syrie en une véritable guerre civile".

"Ils [les États-Unis] ont transformé un conflit politique en une guerre fratricide. Ils ont accordé ensuite leur soutien politique, financier et militaire, et ont utilisé les revenus pétroliers illicites de certains de leurs alliés, pour rassembler en Syrie et en Irak des terroristes sanguinaires qui ont semé l'insécurité et le chaos dans l'ensemble de la région", a martelé l' Ayatollah Khamenei.

Son éminence a conclu en  recommandant les pays musulmans d’abandonner leurs divergences et de recourir à divers moyens possibles afin de pouvoir marcher dans le sens du progrès et de la perfection de la Oummah islamique" soulignant que " c’est par le renforcement de l’esprit de solidarité que les pays islamiques pourront enrayer l’influence et la mise en exécution des complots séditionnistes des ennemis dans la région".