10-08-2022 04:25 AM Jerusalem Timing

Syrie : l’archevêque US Rydrom désavoue CNN et Al Jazira

Syrie : l’archevêque US Rydrom désavoue CNN et Al Jazira

Selon un correspondant d’AlJazira, un commandant lui a affirmé que 700 membres des forces de l’ordre syriens ont été tués par des civils armés

L'archevêque Patrick Rydrom, chef des églises orthodoxes dans la ville de Chicago aux USA, a qualifié de mensongers les rapports télévisés sur les évènements syriens diffusés dans des chaines comme la CNN et al-Jazzera.

Dans un entretien accordé à la télévision syrienne, Rydrom a affirmé avoir constaté de ses propres yeux que la situation sécuritaire en Syrie est calme et stable.
 

Selon l'archevêque américain, ces deux chaines diffusent des bilans et des chiffres contradictoires et ne présentent aux téléspectateurs aucun indice sur les endroits où se déroulent les faits qu’elles évoquent.
"Le hic c'est que quand tu viens avec l'intention de trouver un film d'horreur alors que la réalité est tout autre. Rien de ce qu'elles diffusent ne se déroule sur le terrain. Moi, personnellement, j'écris de temps à autre dans la presse, mais jamais j'écris des choses sans preuves", a-t-il expliqué.
"La Syrie est mon 1er pays, car c'est elle qui a donné à l'humanité l'alphabet et c'est le 1er pays de la culture et de la civilisation occidentale. Moi, je suis originaire d'Irlande et tout ce qui est bien chez nous, avait été pris de la Syrie", a-t-il affirmé.

Rosen à AlJazira: des hommes armés ont tué 700 membres des forces de l'ordre

Par ailleurs, la chaine de télévision qatarie AlJazira a évoqué pour la première fois la présence de groupes armés qui se sont attaqué aux forces de l’ordre. Selon le correspondant de sa chaine anglophone, Nir Rosen qui a passé 7 semaines dans différentes régions syriennes, dont Deraa, Hama, Lattaquié, Alep, Homs et Damas, de nombreux jeunes civils dans les différents villages sont armés.

Rosen a affirmé avoir rencontré certains de leurs commandants, un certain lieutenant Abdel Aziz Tlass, qui lui a reconnu que plusieurs attaques armées ont été perpétrées, et plusieurs embuscades ont été tendues, tuant dans l’une d’entre elles 6 membres des forces de l’ordre. Ils lui ont également révélé avoir filmé ces attaques armées sur vidéo, qu’ils diffuseront bientôt.

Tlass présenté comme étant un officier défectueux faisant partie des «  officiers libres » a confirmé que 700 membres des forces de l'ordre ont bel et bien été tués depuis le début de la contestation, dans des affrontements avec des habitants armés, et que dans une des attaques, c’est un bataillon alawite qui a été décimée.

Rosen souligne que ces hommes armés travaillent dans toute la Syrie, mais se trouvent surtout à Jabal Zawiyé et Rastin, dans le gouvernorat de Homs. Selon lui, ils espèrent que soit imposé un embargo aérien et une intervention militaire étrangère en Syrie.

A noter que les chiffres officiels syriens qui parlent de 700 tués parmi les forces de l’ordre ont été occultés par la plupart des médias. Le cas échéant, certains opposants syriens prétendaient qu'ils ont été tués dans des affrontements internes, lors de mutineries. 

Ce dimanche encore, ont eu lieu les obsèques de sept membres de l'armée et des forces de sécurité, tués selon Sana par « des groupes terroristes » à Homs, dans la banlieue de Damas et à Deraa.
 Alors que la télévision syrienne a diffusé samedi les aveux de quatre terroristes qui ont reconnu avoir tué le responsable du parti syrien nationale socialiste Dr. Samir Qanatri, à Maarrat el-No’mane dans le gouvernorat d’Idleb et d’avoir participé à l’attaque perpétrée contre le commissariat de la ville, d’avoir incendié plusieurs bâtiments publics, et d’avoir participé à des actes de piraterie terrestre.
Défendant la cause des protestataires syriens, Rosen a dit s’attendre que ce que la contestation en Syrie devienne armée.
A noter que les chiffres officiels syriens parlent de 700 tués parmi les forces de l’ordre. Ce dimanche encore, ont eu lieu les obsèques de sept martyrs de l'armée et des forces de sécurité, tués selon Sana par « des groupes terroristes » à Homs, à la banlieue de Damas et à Deraa.
 Alors que la télévision syrienne a diffusé samedi les aveux de quatre terroristes qui ont reconnu avoir tué le responsable du parti syrien nationale socialiste Dr. Samir Qanatri, à Maarrat el-No’mane dans le gouvernorat d’Idleb et d’avoir participé à l’attaque perpétrée contre le commissariat de la ville, d’avoir incendié plusieurs bâtiments publics, et d’avoir participé à des actes de piraterie terrestre.
Défendant la cause des protestataires syriens, Rosen a dit s’attendre que ce que la contestation en Syrie devienne armée.

 

La contestation armée va devenir armée ?!
Pour sa part, le président du conseil syrien révolutionnaire de coordination  Mohammad Rahhal a rejeté les accusations selon lesquelles certaines parties de la contestation syrienne ait été armées, déclarant que dorénavant « les révolutionnaires syriens vont former des brigades armées ».
S’exprimant pour le quotidien pro saoudien Ash-Shark Al-Awsat, Rahhal, il a dit que les frontières syriennes sont fermées. «  D’un côté, le Hezbollah contrôle le Liban, et empêche le trafic d’armement. De l’autre, la Turquie insiste pour garder fermées ses frontières », a-t-il ajouté.
S’agissant des brigades qui se préparent, il a prétendu qu’elles se procureront des armements « en les confisquant  aux voyous », en allusion aux éléments des forces de sécurité syriennes. Selon ses termes, ces brigades « seront chargées de défendre les manifestants, de protéger la contestation civile, d’éradiquer les voyous et de repousser l’occupation iranienne ».
Et de conclure : «  nous accueillerons favorablement toute une intervention étrangère, qu’elle soit militaire ou autre pour renverser le régime ».