03-12-2021 01:08 PM Jerusalem Timing

L’Arabie fait pression sur le Parlement britannique sur la vente d’armes

L’Arabie fait pression sur le Parlement britannique sur la vente d’armes

La vente d’armements britanniques à l’Arabie saoudite se poursuit en dépit de son interdiction par le Parlement européen.

Le ministre saoudien des Affaires étrangères se rendra mercredi au Parlement britannique pour faire pression sur la Grande-Bretagne au sujet de la vente d'armes à l'Arabie saoudite.

Adel al-Joubeir s’exprimera devant les élus britannique, alors que son pays est accusé depuis des mois d'avoir commis des crimes de guerre au Yémen et surtout le massacre des enfants.

Le discours que le ministre saoudien des Affaires étrangères va prononcer devant le Parlement britannique, aura lieu quelques heures avant la réunion dus élus britanniques au sujet de l'interdiction de vente d'armes à Riyad.

Les pressions sur l'Arabie saoudite se sont intensifiées après la publication d'un récent rapport des Nations unies portant sur les raids aériens saoudiens visant des cibles civiles yéménites dont les écoles et les hôpitaux. 

Le Parlement britannique est également sous la pression de son opinion publique pour interdire la vente d'armes au régime saoudien.

Le ministre britannique des Affaires étrangères, Boris Johnson, a déclaré lundi devant le Parlement que Londres pourrait, selon lui, continuer à vendre des armes au régime saoudien, car le gouvernement n'a trouvé aucun indice sur les violations des droits de l'Homme et des lois internationales concernant l'usage d’armes prohibées contre les populations civiles.

Pourtant son vice-ministre, Tobias Ellwood, a du excuser auprès des membres du Parlement en raison de l'absence de toute réponses logique au sujet du rôle de Londres dans la guerre contre le Yémen.

Londres prétend avoir donné des millions de livres d'aides humanitaires aux Yéménites, mais continuent à vendre des armes à l'Arabie saoudite qui les utilise contre les civils du Yémen.

Depuis le début de l'agression militaire saoudienne contre le Yémen en mars 2015, le gouvernement britannique a autorisé la vente de près de 3 milliards de livres d'armements à l'Arabie saoudite.

Riyad est le plus gros client d'armements britanniques, et a acheté des armements à Londres pour un montant de 6.7 milliards de livres depuis 2010.

La vente d'armements britanniques à l'Arabie saoudite se poursuit en dépit de son interdiction par le Parlement européen.

Avec PressTV