01-02-2023 06:50 PM Jerusalem Timing

Le lauréat du prix Jérusalem 2011 dénonce l’occupation israélienne

Le lauréat du prix Jérusalem 2011 dénonce l’occupation israélienne

Ses propos ont surpris son audience dont le président Shimon Perez.

L'écrivain britannique Ian McEwan a fait sensation en dénonçant la colonisation israélienne au moment même où il recevait le "Prix de Jérusalem pour la liberté de l'individu dans la société".
 
 L'auteur a fustigé la "confiscation de terres et les expulsions (de Palestiniens) à Jérusalem-Est", lors de la cérémonie dimanche de remise de ce prix israélien à l'ouverture de la 25ème Foire internationale du Livre de Jérusalem, rapportent lundi les médias israéliens.
  
Il s'est élevé contre une "politique israélienne qui accorde le droit de retour à des juifs et non à des Arabes", en référence aux réfugiés palestiniens et leurs millions de descendants.
  
Il a rejeté les appels au boycottage du prix provenant de groupes pro-palestiniens en Grande-Bretagne dans le cadre de leur boycottage d'Israël, soulignant être venu "pour apprendre et s'engager".
  
Mais il a reconnu qu'il y avait "quelque chose de bizarre (dans le fait) de recevoir un prix pour la liberté à Jérusalem", compte tenu du sort des Palestiniens.
  

Ces propos ont été accueillis par un silence glacial et quelques huées.
  
Le prix a été décerné en présence du président israélien Shimon Peres, et du maire de Jérusalem Nir Barkat.
  
Parmi les lauréats du prix de Jérusalem, remis tous les deux ans à un écrivain ayant abordé dans ses œuvres le thème de la liberté de l'individu, figurent Haruki Murakami (2009), Arthur Miller (2003), Mario Vargas Llosa (1995) Milan Kundera (1985) et Simone de Beauvoir (1975).