26-07-2021 08:13 PM Jerusalem Timing

"L’assassinat de nos scientifiques.. via les instances internationales"!

L’Iran accuse les instances internationales (allusion à l’AIEA) d’échanger des informations confidentielles sur ses scientifiques avec ses ennemis!

Le porte-parole iranien de la Commission nationale pour la  sécurité et la politique étrangère, Kazem Jalali, a déclaré que l'assassinat des scientifiques nucléaires iraniens est dû à la fuite d'informations confidentielles fournies par l'Iran aux instances internationales!

Jalali a expliqué, que dans le cadre du respect du droit international et des conventions internationales, l'Iran a coopéré avec les instances internationales en leur fournissant des informations confidentielles sur leur programme nucélaire, mais ces informations ont été  divulgué à des terroristes".

Et donc, se demande Jalali, "pourquoi ces instances internationales  offrent des informations sur nos  scientifiques nucléaires aux ennemis de la République islamique d'Iran"?

Le responsable iranien a ajouté que "ces actes n'ont aucune valeur, ils émanent d'un terrorisme aveugle des   ennemis de la Révolution islamique".
 
Par ailleurs, selon le site iranien Farsnews, les inspecteurs de l'Agence internationale d'énergie atomique avaient rencontré le martyr \"\"Ahmadi Roshan avant sa mort, sur le site nucléaire de Natanz.

Mais encore..

Les  noms des scientifiques nucléaires iraniens qui ont été tués ces derniers mois figuraient parmi la liste des gens à qui le Conseil de sécurité a imposé des sanctions!

Cette liste des noms publiée par des sources occidentales , a été  le meilleur cadeau de renseignement offert aux  groupes terroristes pour pouvoir identifier les scientifiques iraniens et les cibler.

Toujours selon la même source,  la publication de cette liste ainsi que la rencontre des inspecteurs de l'AIEA avec le martyr  Rochen posent de sérieux points d'interrogation sur la fuite délibérée d'informations par  par les organisations internationales notamment .. l'AIEA! 

Cela dit, la presse iranienne a réclamé jeudi des "actes de représailles" contre l'entité sioniste, accusé d'être derrière l'assassinat mercredi du scientifique nucléaire, Mostafa Ahmadi Roshan.
  
"La seule solution pour arrêter les vaines actions de l'ennemi est de mener des actes de représailles face au projet d'assassinat des savants iraniens", affirmait en Une le quotidien Ressalat.
  
Le quotidien  Kayhan appelait lui aussi l'Iran à mener des opérations de représailles contre l'entité sioniste.
 
"Pour les services de renseignements de la République islamique qui mènent depuis 32 ans une guerre totale avec les services de renseignements de l'ennemi (...) l'assassinat de responsables et militaires israéliens est très facile",
affirmait Kayhan.
  
Pour justifier cette demande, le quotidien s'appuie sur les déclarations du chef d'état-major des forces armées israéliennes, le lieutenant général Benny Gantz, qui a affirmé mardi devant le comité des Affaires étrangères du
Parlement israélien que "l'année 2012 sera critique pour l'Iran (...) avec des choses non naturelles qui vont se produire".
  
Pour sa part, le quotidien conservateur Qods accusait aussi les pays occidentaux en titrant en Une: "l'Occident s'est vengé de l'annonce de l'enrichissement à 20% avec l'assassinat d'un savant nucléaire du pays".