04-08-2021 11:09 PM Jerusalem Timing

"Merci la Russie", scandent des milliers de Syriens accueillant Lavrov

Le président syrien Bachar al-Assad a entamé mardi des entretiens avec le chef de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov.

Le chef de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov, arrivé mardi à Damas pour s'entretenir avec le président Bachar al-Assad, a été acclamé par des milliers de Syriens rassemblés à Damas pour "remercier" la Russie, alliée de poids du régime.

"Merci la Russie! merci la Chine", scandait la foule rassemblée dans une grande artère à Mazzé, à la périphérie de Damas, selon des images diffusées par la télévision publique syrienne.

Le convoi de M. Lavrov s'est frayé un passage au milieu d'une marée de drapeaux syrien et russe, et plusieurs dizaines de personnes se sont précipitées pour le saluer, selon les images montrées à la télévision.

"Nous sommes venus ici au nom du peuple syrien pour remercier la Russie, nous lui serons à jamais reconnaissants", s'écrie une Syrienne, interviewée par la télévision.

Entretien Assad-Lavrov

Le président syrien Bachar al-Assad a entamé mardi des entretiens avec le chef de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov, ont
indiqué les agences de presse syrienne et russes. "Chaque dirigeant dans son pays doit assumer ses responsabilités", a déclaré M. Lavrov au début de la rencontre, cité par les agences russes. "Vous assumez la vôtre", a-t-il poursuivi en s'adressant au président Assad.

"Nous souhaitons que les peuples arabes vivent dans la paix et l'entente", a également affirmé le chef de la diplomatie russe, qui est accompagné de Mikhaïl Fradkov, chef des services de renseignements extérieurs russe.

 Lundi, M. Lavrov a refusé de dévoiler les objectifs de sa visite en Syrie: "Quand vous partez en mission à la demande du chef de l'Etat, les objectifs de la mission sont en règle générale révélés seulement à la personne à laquelle
ils s'adressent", avait-il dit.

Cette visite intervient après le veto de la Russie et de la Chine samedi à l'ONU à un projet de résolution du Conseil de sécurité présenté par les Occidentaux et des pays arabes condamnant le régime syrien.