09-08-2022 02:20 AM Jerusalem Timing

L’infiltration de groupes armés de la Syrie via la Turquie (enquête)

L’infiltration de groupes armés de la Syrie via la Turquie (enquête)

"Les groupes armés résident dans un camp provisoire situé dans des forêts de pins", raconte le Washington Times.

infiltration en Syrie via la Turquie

Un quotidien américain dévoile de nouvelles preuves sur les ingérences turques dans les affaires syriennes, à travers le trafic de marchandises et l’infiltration de personnes vers la Syrie.

A l’issue d’une enquête publiée par le quotidien américain Washington Times, les deux journalistes Michael Gan et Rose Anne Clermont ont révélé la présence d’un groupe de 50 rebelles syriens dans des forêts couvertes de neige, séparant la Turquie du Nord de la Syrie.
Un certain Youssef, qui a voulu gardé l’anonymat, assure aux journalistes recevoir quotidiennement des marchandises via cette frontière.

" Les groupes armés résident dans un camp provisoire situé dans des forêts de pins. Les rebelles planifient des attaques à l’intérieur de la Syrie et accompagne les personnes infiltrées par la frontière », racontent les deux journalistes. Ils soulignent ensuite les facilités offertes par la Turquie.

« Les soldats turcs nous supervisent depuis les points de contrôles, nous remercions la Turquie parce qu’elle ne nous provoque aucun problème », affirme Mazen Khalil, membre des groupes armés sur place.

Le journal met en relief les embuscades tendues par les groupes armés contre l’armée régulière nationale, dont les soldats recherchent les rebelles blessés attendant d’être transportés hors Syrie. 

De plus, les groupes armés communiquent à l’aide de téléphones portables et s’échangent des signaux lumineux. Le trafic se fait à bord de vedettes. « Certains hommes, âgés entre 20 et 35 ans, ont fait un chemin de 48 miles pour arriver ici. Ils ont dû marcher pendant quatre jours », poursuit le journal.  Et de conclure que la longue ligne frontalière entre la Syrie et la Turquie empêche l’armée syrienne de la contrôler en entier, ce qui rend possible les opérations de trafic.

 Source: Washington Times, Syrian Truth, Alalam