27-09-2022 06:40 AM Jerusalem Timing

Le CCG réclame un transfert de pouvoir en Syrie, met en garde l’Iran

Le CCG réclame un transfert de pouvoir en Syrie, met en garde l’Iran

Téhéran menace de frapper d’une main de fer les forces américaines déployées dans le Golfe en cas d’agression contre l’Iran.

Arabie/CCGLes monarchies arabes du Golfe ont appelé dimanche à un "transfert pacifique du pouvoir" en Syrie.

Réunis à Jeddah (ouest de l'Arabie saoudite), les six pays ont demandé à "la communauté internationale d'assumer ses responsabilités et de prendre des mesures efficaces pour protéger les civils" en Syrie.

Le Conseil de Coopération du Golfe (CCG: Arabie saoudite, Bahreïn, Emirats arabes unis, Oman, Qatar et Koweït) a appelé "à intensifier les efforts arabes et internationaux pour arrêter l'effusion de sang".

La réunion a proclamé son appui au nouveau médiateur international en Syrie, Lakhdar Brahimi et souligné "l'importance d'élaborer une nouvelle stratégie et un plan clair visant à réaliser un transfert pacifique du pouvoir".

Les pays du Golfe, et notamment l'Arabie saoudite et le Qatar, sont en première ligne dans la bataille diplomatique contre le régime de Damas.

Les six pays ont par ailleurs sommé Téhéran de cesser ses "ingérences" dans leurs affaires intérieures et fustigé la substitution par la télévision iranienne du mot "Syrie" par "Bahreïn" dans la traduction du discours du président égyptien.

Dans son communiqué final, le CCG demande à son puissant voisin de "cesser ces agissements et de ne pas avoir recours à la force ou de menacer d'y avoir recours".

Téhéran menace de frapper d’une main de fer les forces américaines déployées dans le Golfe en cas d’agression contre l’Iran.