27-09-2022 07:30 AM Jerusalem Timing

L’intolérable violence israélienne à l’encontre des enfants palestiniens

L’intolérable violence israélienne à l’encontre des enfants palestiniens

Said Ali Qabalawi, 14 ans, a été violemment attaqué par des Israéliens alors qu’il achetait du lait pour sa petite sœur.

Saïd, 14 ans, attaqué par la soldatesque israélienne à Jérusalem-Est, alors qu’il allait chercher du lait pour sa petite soeur, vendredi dernier. Ci-dessous l’article publié par le site d’ISM, à partir des informations de l’agence de presse palestinienne Maan News.

"Les forces israéliennes attaquent un enfant de Jérusalem Est
Jérusalem, 2 septembre 2012

Les courses que faisait un jeune Palestinien pour sa mère ont pris un tour dramatique vendredi dernier après qu’il se soit retrouvé au milieu d’affrontements violents entre les habitants du quartier d’Abu Dis et les forces israéliennes. Said Ali Qabalawi, 14 ans, a été violemment attaqué parce qu’il se trouvait au mauvais endroit alors qu’il achetait du lait pour sa petite sœur.

Said raconte que vers 21h, il est sorti d’une pharmacie qui n’avait plus de lait pour aller en chercher dans une autre, un peu plus bas dans la rue, quand il a été encerclé par les troupes israéliennes qui se ruaient sur les résidents du quartier.
"Les soldats m’ont encerclé, alors je me suis enfui en sautant par dessus un mur élevé mais de l’autre côté, je n’ai pas pu continuer à courir et c’est là que les soldats m’ont attrapé. Ils m’ont frappé à coups de crosses de fusil, m’ont donné des coups de pied et arraché mes vêtements. Je n’avais aucune idée de la raison pour laquelle ils me frappaient," a-t-il dit à Ma’an.

Un des soldats a traîné le jeune garçon de 14 ans par terre et il a été emmené à une base militaire proche. Là, ils ont continué à le frapper et l’ont accusé d’avoir jeté des pierres, ce que Said nie.
"Certains des soldats m’ont craché dessus et m’ont insulté. Ils m’ont aussi frappé au ventre, et comme j’ai récemment subi un intervention chirurgicale à l’intestin, les coups m’ont fait mal," a-t-il ajouté.
Quatre heures après, Said a été emmené au poste de police de Maale Addumim, colonie israélienne près d’Abu Dis, où il a été interrogé pendant six heures. Puis il a été libéré sous caution (500 shekels/100€) et on lui a dit qu’il passerait au tribunal le 30 janvier 2013."
Source : Maan News
http://plainedejeuxaida.over-blog.c... >
(Traduction : MR pour ISM )
CAPJPO-EuroPalestine