08-12-2022 05:39 AM Jerusalem Timing

Nouvelles armes en Syrie: Et si l’Occident cherchait à anéantir les "rebelles"?!

Nouvelles armes en Syrie: Et si l’Occident cherchait à anéantir les

Depuis le début de la crise, les Occidentaux oeuvrent à transformer la Syrie en un piège pour anéantir Al Qaida.

Syrie/Rebelles syriensC'est une question qui se pose à tout esprit en lisant l'information suivante : " Selon Reuters, les pays occidentaux viennent d'envoyer une nouvelle cargaison d'armes aux rebelles syriens via les frontières turques".

Outre ces armes, les salaires des rebelles viennent d'arriver en Syrie et tombent entre leurs mains.

Certains états occidentaux prétendent vouloir, par le biais de ces aides, mettre sur pieds un "nouveau commandement militaire" pour coordonner les opérations des rebelles".

Mais  cette livraison semble avoir produit l'effet contraire.

Depuis que ces armes nouvelles sont arrivées en Syrie, l'ASL d'une part et les rebelles qaidistes de l'autre s'accusent davantage, s'entretuent davantage.

Certains mercenaires sont même allés jusqu'à refuser l'aide financière et militaire fraichement octroyée et à tourner le dos à leurs commandants"!!

Les rebelles refusent de dévoiler le nom des pays qui leur ont livré ces armes et se contentent seulement d'en tracer l'itinéraire via la Turquie.

A Homs, l'un des rebelles prétend même que la cargaison est arrivée par une voie " légale et via le point de passage Bab al Hawa avant de se plaindre : " ces armes ne sont pas suffisantes pour nous assurer la victoire. Nous attendons une autre cargaison qui vient d'arriver en Turquie et qui va nous être envoyée sous peu".

Il semble que les pays occidentaux attendent à ce que les rebelles forment un centre de commandement. En effet, la coalition des opposants syriens se réunira samedi à Istanbul pour choisir le gouvernement de transition et un ministre de la Défense, ainsi que la fondation des bases d'une armée et d'un État indépendant (!!).

Et pourtant la quantité d'armes envoyée à la rébellion ne le permettra pas puisque les occidentaux ont peur que les armements tombent entre les mains des rebelles salafistes et que le scénario irakien et afghan ne se reproduise.

L'ASL commence a dénoncer le soutien occidental à Al Nosra et aux rebelles islamistes.

Ces rebelles à leur tour jugent ces armes comme leur droit puisque "l'ASL est toujours à l'arrière du front et c'est nous qui nous battons"! 

Certains rebelles regardent toutes ces évolutions avec plus de discernement et les analystes tendent à adhérer leur vision : " l'Occident veut que nous nous détruisons. L’envoi d'une quantité minime d'armes ne fera que çà. Nous allons nous entredéchirer". L’ASL et les Islamistes modérés auront raison de leur vision sur Al Nosra.

Depuis le début de la crise, les Occidentaux oeuvrent à transformer la Syrie en un piège pour anéantir Al Qaida.

Avec Irib